Amanita gemmata
(Fr.) Bertill. 1866

Amanite jonquille


Amanita gemmata
Amanita gemmata
Amanita gemmata

L'Amanite jonquille,

Amanita gemmata

ou Amanite à pierreries, une Amanite suspecte, qui peut provoquer de sérieuses intoxications, d'autant qu'elle peut être facilement confondue avec d'autres du genre comme la panthère... on ne touche pas !

Le chapeau, sphérique puis étalé, légèrement gras, jusqu'à 10 cm de diamètre est d'une belle couleur jaune cire plus ou moins soutenue jusqu'à l'orange décoré de plaques, labiles, blanc-pur des restes du voile ; la marge est légèrement striée, surtout dans l'âge.. Les lames sont libres, larges, blanches. La chair est blanche, la saveur douce, l'odeur nulle.

Le pied, 1 x 8 cm, est cylindrique, enserré dans un bulbe plus qu'une volve à rebord membraneux avec 1 à 2 bourrelets floconneux juste au dessus.

C'est une espèce précoce, de juin à octobre, sous feuillus mais le plus souvent sous résineux, surtout le pin, sur terrains acides et sablonneux, plus fréquente à l'Ouest et au Sud-Ouest de la France.


Quelques Synonymes :

Venenarius gemmatus
Amanitaria gemmata
Amanitopsis gemmata
Amanitopsis adnata
Agaricus gemmatus

Autres noms communs :

Amanite à pierreries


de : Narzissengelber Wulstling
.uk : Gemmed amanita
.cz : Muchomůrka slámožlutá
.no : Løvefluesopp
.nl : Narcisamaniet
.sk : Muchotrávka slamovožltá