Armillaria ostoyae
(Romagn.) Herink 19731

Armillaire obscure, Armillaire d'Ostoya


Armillaria ostoyae, Armillaire obscure.
Armillaria ostoyae, Armillaire obscure.
Armillaria ostoyae, Armillaire obscure.

L' Armillaire obscure ou Armillaire d'Ostoya

Armillaria ostoyae, Armillaire obscure.

est, tout comme sa proche cousine l'Armillaire couleur de miel, un redoutable parasite. Mais alors que l'Armillaire couleur de miel parasite de préférence le feuillu, l'Armillaire obscure, quant à elle, préférera le résineux, sans pour autant négliger totalement le feuillu.
Bref, deux redoutables parasites, puis saprophytes, responsables de maladies regroupées sous le nom de " pourridié des racines " ou plus simplement " pourridié ".

Le chapeau, de 5 à 10 cm, est brun clair à brun rosâtre plus ou moins foncé, couvert de mèches dressées, souvent coniques, brun foncé à brun noir. Les lames sont blanches, présentant un léger reflet rosâtre, elles se ponctuent de brun-rouge dans l'âge. Le pied fibreux, 25 x 150 mm au maximum, est cylindrique à légèrement clavé, il est blanc au dessus de l'anneau, concolore sous cet anneau membraneux, pelucheux, blanc mais piqueté de granules brun-noir sous et à sa marge. La chair est blanche légèrement rosissante à la coupe. Odeur fongique, saveur douce.

Un champignon longtemps considéré comme comestible, mais suite à de nombreuses intoxications gastro-intestinales plus ou moins sévères et non expliquées, il est bien plus sage, aujourd'hui d'éviter cette famille de champignon.


Quelques Synonymes :

Agaricus obscurus
Agaricus polymyces
Armillaria obscura
Armillariella obscura
Armillariella ostoyae
Armillariella polymyces

Autres noms communs :

Armillaire des conifères

.de : Dunkler Hallimasch
.uk : Dark Honey Fungus
.dk : Mørk honningsvamp
.fi : Mäntymesisieni
.no : Mørk honningsopp