Chamaemyces fracidus
(Fr.) Donk 1962

Lépiote guttulée

Chamaemyces fracidus
Chamaemyces fracidus
Chamaemyces fracidus, Lepiotella irrorata

La Lépiote guttulée,

Chamaemyces fracidus, Lepiotella irrorata

un champignon peu évident à classer avec ses lames libres, ou non ..., on la trouvait dans l'ancienne famille des Dermolomataceae, maintenant passée chez les Lepiotaceae ... aux lames parfois seulement presque libres (Courtecuisse Duhem 1992 p.44 ; 2011 p.60).
Une lépiote qui, si elle est typique, est relativement simple à déterminer. Le chapeau, d'une taille moyenne (7 cm) mais charnu, est ocre pâle, ivoire, souvent tacheté de plaques légèrement plus foncées, il est lisse mais collant à l'humide et quand jeune, perle de gouttelettes ambrées. Les lames sont serrées, libres surtout dans l'âge, crème-pâle puis tachées de brun-roux dans la vétusté. Une armille granulo-floconneuse, salie de roussâtre par les gouttes ambrées séchées, enserre le pied au 2/3 jusqu'à une zone annulaire nette mais vite apprimée ; au-dessus, le stipe est blanc.
Une lépiote guttulée peu commune, sur substrats calcaires, au sol et parmi les restes très décomposés de bois (humus) de feuillus, éventuellement avec quelques résineux, du mois de juillet au mois d'octobre. Certains auteurs la donnent (la donnait) comestible aujourd'hui, la littérature la rejette, mais c'est un champignon relativement rare, la question ne se pose même pas !

Synonymes :

Lepiotella irrorata
Lepiota irrorata
Agaricus fracidus
Armillaria fracida
Armillaria irrorata

Recherche :

Autres langues :

de : Schleimiger Schirmpilz
.uk : Dewdrop Dapperling
.dk : Dråbehat
.ee : Säärissirmik
.no : Dråpesopp
.nl : Druppelparasolzwam