Cotylidia pannosa
(Sowerby : Fr.) D.A. Reid 1965

Cotylidie épanouie

Cotylidia pannosa
Cotylidia pannosa
Cotylidia pannosa

La Cotylidie épanouie,

du mois d'août au mois de novembre, solitaire ou en petites troupes, un champignon relativement rare, directement à terre, sous couvert de feuillus, notamment de hêtres éventuellement mélangés de quelques résineux, une Cotylidie qui ne se fera pas remarquer par sa taille, jamais plus de 50 millimètres de haut, mais par sa belle coloration orangé brunâtre, plus ou moins vif en fonction de sa fraîcheur, qui va attirer l'attention.
Elle se présente sous diverses formes, de la lame dressée, ou petite spatules presque plates, ou fermée sur elle-même en entonnoir ► Cotylidia pannosa, mais on peut aussi la trouver en petite rosette de plusieurs chapeaux imbriqués. La base se rétrécie en un pseudostipe souvent plus pâle, tout le champignon est sillonné, veiné, ridé longitudinalement : pannosus -a -um : en haillons, déguenillé, rapiécé pour les habits, ridé pour les fruits (dico latin / français HATIER). La chair est tenace, subéreuse sur le frais, dure et cassante au sec. L'odeur est peu marquée, fongique, la saveur légèrement amère. Sporée blanche, non amyloïde.

Une cotylidie qui était autrefois rangée parmi les théléphores, dont elle reprend l'apparence, mais non la couleur, notamment le Théléphore palmé, mais la spore, forme et couleur, l'en écartent. Régis Courtecuisse, Champignons d'Europe 2000, lui donnait comme vernaculaire : Théléphore pâle.

Synonymes :

Auricularia pannosa
Bresadolina pallida
Cotylidia pallida
Craterella pallida
Craterellus pallidus
Helvella pannosa
Hyphoderma pannosum
Podoscypha pallida
Podoscypha sowerbyi
Stereum pallidum
Stereum pannosum
Thelephora pallida
Thelephora pannosa

Autres dénominations :

Théléphore pâle
---------------------------

.de : Grosser Erdkegelpilz
.nl : Bundelkorsttrechtertje
.sk : Lievikovka buková
.uk : Woolly Rosette

----------------------

Recherche :