Fomes fomentarius
(L.) Gillet 1878


Amadouvier

Fomes fomentarius
Fomes fomentarius
Fomes fomentarius
Fomes fomentarius
Fomes fomentarius
Fomes fomentarius

L'Amadouvier, ou Fomes allume-feu est une console bossue, massive, pérenne souvent de nombreuses années sur le même hôte, parasite de faiblesse sur arbres mourants puis saprophyte, dimidié mais le plus souvent typique en sabot de cheval par l'accumulation des couches de tubes, à revêtement en croûte épaisse, noirâtre, de 1 à 2 mm, lisse et luisante. La marge, obtuse, est finement pruineuse, blanchâtre durant les périodes de croissance puis grise à brun roux. Les tubes s'empilent au fur et à mesure des années par couches couleur cannelle jusqu'à 6/8 mm d'épaisseur chacune, tubes qui débouchent sur les pores arrondis, petits, 3-4 par mm, parfois obturés en début de saison par une couche blanche (photo 3). Et tôt au printemps, au mois d'avril, lorsque le champignons libère ses spores, tout autour et même le dessus du champignon, tout est recouvert par une fine couche de spores blanches ‹‹Amadouvier envahi par la sporulation.››.

Toute l'année, sur toutes sortes de feuillus, hêtres, chênes mais aussi bouleaux, aulnes, peupliers, et bien d'autres. Autrefois, après traitement par trempage dans le salpêtre, battage, effilage, on en tirait l'amadou pour la confection de mèches à mousquets, briquets, et autre utilisation comme allume feu. Il servait aussi dans le cadre médical où il était rebaptisé agaric des chirurgiens pour ses vertus hémostatiques.

Synonymes :

Agaricus fomentarius
Boletus fomentarius
Polyporus fomentarius
Placodes fomentarius
Ungulina fomentaria
Ochroporus fomentarius

Recherche :

Autres noms communs :

Fomes allume-feu
---------------------

.de : Echter Zunderschwamm
.uk : Hoof Tinder Fungus
.dk : Tøndersvamp
.nl : Echte tonderzwam
.no : Knuskkjuke
.dk : Tøndersvamp
.se : Fnöskticka