Hericium cirrhatum
(Pers. : Fr.) Nikolajeva 1950

Créolophe ondulé


Hericium cirrhatum
Hericium cirrhatum
Hericium cirrhatum

Le Créolophe ondulé,

Hericium cirrhatum

un hydne blanchâtre, crème puis brun jaunâtre, formé de plaques irrégulières, sessiles, chacune d'environ 5 x 10 cm, en touffe d'éléments imbriqués en tous sens, avec des aiguillons aussi bien sur le dessus que sur le dessous ; ceux du dessus étant courts, rudimentaires, non dressés, coniques, pointus et stériles, ceux du dessous fertiles sont plus jaunâtres, serrés, plus allongés (10-15 mm), droits, généralement verticaux mais composent avec l'attache du carpophore au substrat.

La chair est blanchâtre, molle, cassante puis coriace, l'odeur est fongique, agréable, la saveur douce, sans particularité.

Du mois d'août au mois de novembre, sur bois mort de feuillus, surtout hêtres, chênes, bouleaux, saules ... ; un saprophyte peu courant, que l'on donne pour non toxique mais sans valeur et comme il se fait plutôt rare, on n'y touche pas !


Quelques Synonymes :

Hydnum cirrhatum
Creolophus cirrhatus
Dryodon cirrhatus
Steccherinum cirrhatum
Hydnum paradoxum
Hydnum corrugatum
Creolophus corrugatus
Dryodon corrugatus

Autres noms communs :

Hericium créolophe


de : Dorniger Stachelbart
.fi : Tupasorakas
.cz : Ježatec různozubý
.se : Gyttrad taggsvamp
.no : Børstepiggsopp
.nl : Gelobde pruikzwam
.sk : Ježovec trúdnikovitý