Neoboletus luridiformis
(Rostk.) Gelardi, Simonini & Vizzini 2014


Bolet à pied rouge


Neoboletus luridiformis
Neoboletus luridiformis, Boletus erythropus
Neoboletus luridiformis

Le Bolet à pied rouge,

Neoboletus luridiformis, Boletus erythropus

Neoboletus luridiformis, un nouveau binôme pour ce magnifique ex Boletus erythropus au chapeau, jusqu'à 15 (20) cm de diamètre, très généralement granuleux, velouté, sec, de teintes très variables du brun-rosé-pâle au brun-rougeâtre le plus sombre y compris avec de belles déclinaisons d'olivâtre. Les tubes sont jaunes ; les pores très fins, tout d'abord orangés virent très vite au rouge de plus en plus sombre à partir du pied, une petite bande de jaune orangé persistant vers la marge pour enfin se plier à la coloration générale. Le pied est robuste, obèse, bulbeux ou en massue, typiquement ponctué de rouge-sang sur fond jaune, jamais décoré d'un quelconque réseau.La chair est épaisse, dure, jamais attaquée par les larves, jaune vif virant immédiatement par oxydation au bleu sombre à la coupe ; bleuissement général de toutes les parties du champignon dès qu'on le meurtrit. La saveur est douce, l'odeur peu caractéristique, un champignon de très bonne qualité gustative mais qui doit absolument être parfaitement cuit, une cuisson prolongée, en sauce, un ragoût par exemple.
Relativement commun, précoce dès le mois de mai et jusque fin novembre, de la colline jusqu'à la moyenne montagne, sous feuillus mais aussi résineux, un champignon que les anciens nommaient " récompense du mycologue ", son intense bleuissement faisant peur aux non-avertis !


Quelques Synonymes :

Boletus erythropus
Dictyopus erythropus
Suillus erythropus
Tubiporus erythropus

Autres noms communs :

Récompense du mycologue


.de : Schusterpilz
.uk : Scarletina Bolete
.sk : Hríb zrnitohlúbikový
.nl : Gewone heksenboleet
.bg : Червеностъблена манатарка
.cz : Hřib kovář
.si : žametasti goban