Phellinus pomaceus
(Pers.) Maire 1933

Phellin des arbres fruitiers


Phellinus pomaceus
Phellinus pomaceus.
Phellin des arbres fruitiers.

Le Phellin tuberculeux,

Phellin tuberculeux.

un autre de ses noms vernaculaires, est un champignon en console, large de 5 à 10 centimètres, le plus souvent mal formé, en croûte, tuberculeux, noduleux, en coussin, bien plus rarement en sabot de cheval mais de faible projection, convexe-arrondi sur les deux faces, gris-brun fauve-brunâtre roussâtre comme velouté dans ses parties les plus jeunes, gris à presque noir pour les plus vieilles, la partie inférieure (fertile), tapissée de pores minuscules, environ 4 à 5 par millimètre, ceux-ci le plus souvent fermés par une pruine gris-jaunâtre.
Un champignon qui affectionne tout particulièrement les arbres fruitiers, essentiellement la famille des Prunus, prunelliers et aubépines, mais aussi mais plus rarement, pommiers, cerisiers, pêchers ; finalement, un peu tous les arbres fruitiers du verger !
Un champignon qui va profiter d'une faiblesse de l'arbre, âge avancé, tailles dures successives ou branches cassées par les vents ou le poids des fruits et, une fois installé, il sera totalement impossible de le déloger. Quand commence à apparaître ce que généralement nous appelons " champignon " le vrai champignon : le mycélium est déjà bien installé dans les parties mortes ou mourantes de l'arbre. Inutile de vouloir enlever les nodules ou couper quoi que ce soit, cela ne changera rien à l'évolution du champignon. Seule protection, pour sécuriser l'arbre, supprimer les branches mortes, étayer celles qui donnent des fruits et surtout ne surtout pas y monter, il pourrait se casser à tout moment !


Quelques Synonymes :

Phellinus tuberculosus
Pseudofomes prunicola
Fomes prunicola
Ochroporus tuberculosus
Boletus tuberculosus
Boletus pomaceus
Boletus scutiformis
Polyporus pomaceus
Fomes pomaceus
Polyporus fulvus

Autres noms communs :

Polypore des vergers
Phellin du prunier
Phellin tuberculeux