Suillellus luridus
(Schaeff.) Murrill 1909.


Bolet blafard


Suillellus luridus
Suillellus luridus
Suillellus luridus

Le Bolet blafard,

Suillellus luridus

un bolet au chapeau d'abord nettement hémisphérique puis presque étalé dans la vétusté, changeant quant à ses tonalités, jaune nuancé d'olivâtre, orangé, rosâtre, parfois brun sombre, mais généralement terne, sans éclat, blafard, au revêtement mat, velouté. Les tubes, relativement longs jusqu'à 2 cm, sont jaunes, bleuissant à la coupe. Les pores jaune-orangé sont très fins, arrondis ; ils vont rougir à partir du pied ; ils sont aussi nettement bleuissant à la pression. Ce pied, obèse dans la toute jeunesse, s'allonge généralement en massue, il est typiquement recouvert d'un réseau, rouge sur fond jaune, bien net sur sa moitié haute, plus diffus en dessous. La chair est épaisse, ferme puis molle, vite attaquée par les vers, jaune bleuissant rapidement à la coupe ; dans la partie basse du pied elle est souvent rouge vineux et caractère déterminant pour ce bolet, un fin filet rouge pâle entre la chair du chapeau et les tubes : la ligne de Bataille (Bataille le mycologue qui, le premier, releva ce caractère). Mais cette particularité va très vite s'estomper en bleuissant comme le reste de la chair. L'odeur est fongique, agréable, la saveur douce. Un bolet tout à fait comestible après cuisson prolongée.
Un bolet des bois de feuillus éventuellement de résineux, sur terrains calcaires, du mois de juin au mois d'octobre.


Quelques Synonymes :

Boletus luridus
Boletus erythrentheron
Boletus rubeolarius
Boletus subvescus
Boletus tuberosus
Dictyopus tuberosus
Leccinum luridum
Leccinum rubeolarium

Autres noms communs :

Bolet luride
Bolet blême


.de : Hexen-Röhrling
.uk : Lurid Bolete
.nl : Netstelige heksenboleet
.dk : Netstokket indigo-rørhat
.se : Eldsopp
.sk : Hríb siný