Geastrum morganii Lloyd 1901

Géastre de Morgan


Domaine :
Biota
Regne : Fungi
S/Règne : Dikarya
Div. : Basidiomycota
S/Div. : Agaricomycotina
Classe : Agaricomycetes
S/Classe : Phallomycetidae
Ordre : Geastrales
Famille : Geastraceae
Genre : Geastrum

Mycobank 10/2019

Geastrum morganii

Grosses chaleurs et sécheresse bien marquée cette année (2019) depuis le milieu du printemps, enfin quelques petites pluies ces derniers jours, conditions très certainement suffisantes pour une toute première rencontre avec cette étoile de terre, 4 exemplaires sur une surface d'un petit mètre carré, à quelques mètres d'une poussée de quelques individus de Geastrum saccatum fraîchement éclos, eux aussi.
Deux poussées en contrebas d'une petite route forestière fermée à la circulation mais goudronnée, d'où une humidité du sol plus marquée que dans le sous-bois, composé pour l'essentiel de hêtres, charmes, chênes et frênes .... pour la plupart mourants ou morts.

Immature, ce géastre mi hypogé est totalement caché de la vue sous le tapis des feuilles (ou aiguilles), un petit bulbe en oignon, en poire, 2 cm de diam pour environ 2,5 en hauteur, pas de rhizomorphe observé ► Geastrum morganii .
Puis la couche externe, l'exopéridium se rompt à partir du sommet en lanières, 5 à 7, pour s'ouvrir en étoile et très vite s'enrouler jusqu'à (presque) se toucher au centre, sous le basidiome.
Tel que, le champignon mesure bord à bord 5 à 6 cm, par contre, si on le mesure pointe à pointe, à la ficelle, il dépasse les 11 cm.
Ces lanières beiges, gris brun, parfois à reflets rosâtres, sont épaisses, charnues, 2 à 3 mm d'épaisseur, non hygroscopiques, plus ou moins rigides, se rompent, se désquament à la torsion pour former, éventuellement, une soucoupe sous l'endopéridium un peu comme le triplex. À la blessure, les endroits lésés prennent une teinte rouge brunâtre en quelques heures.

L'endopéridium est sessile, superbement sphérique jusqu'à 2,6 cm de diamètre, très fin, de texture papyracée, rugueuse, brunâtre, grisâtre, gris brun. L'ouverture, ou ostiole, est située au sommet d'un cône élevé, jusqu'à 5-6 mm aussi bien pour le diamètre de la base que pour la hauteur, cône irrégulièrement plissé-sillonné de 5 à 11 plis plus ou moins profondément marqués, coloration plus claire, plus foncée ou identique à celle de l'endopéridium. Ce péristome est non délimité. La glèbe est ferme et blanche puis, à maturité, poussiéreuse et brun foncé. La spore est sphérique, finement verruqueuse, 3-4(5) μm.

Pas grand chose dans la biblio pour ce champignon généralement grégaire, réputé rare, à voir du mois d'octobre au mois de décembre sous couvert de feuillus ou résineux ; seul description dans Champignons d'Europe p. 917, R. courtecuisse, qui précise : sous robiniers et pins, sur sable, littoral atlantique ...

Geastrum morganii
Geastrum morganii
Geastrum morganii
Geastrum morganii
Comparatif Geastrum morganii et Geastrum saccatum.
Geastrum morganii

Recherche


- 10/10/2019 -